lundi 12 avril 2010

révélations




situation critique pour Brüssli.Beaucoup de scènes se situent dans les mêmes décors;j'essaie d'éviter la monotonie;présenter les lieux en une grande case,puis se focaliser sur les personnages .
Ne pas changer les angles de la "caméra" pour faire moins statique.
Je suis content de ma dernière case

3 commentaires:

jean millou a dit…

"L'auréole, parce qu'elle le vaut bien" !! Ah j'adore.

Didier Eberlé a dit…

Takatak, takatak, taktak …
Désolé, ce sont mes dents. L'ambiance devient de plus en plus sombre et oppressante. La chaleur du cabaret est loin et cet homme à grosse tête est vraiment inquiétant.La lame du couteau est très bien mise en évidence dans la case 3. Beau travail d'ambiance.

La soeur Suzette a été béatifiée parce que le pape aimait bien ses crêpes ? Les crêpes c'est un peu gras, alors forcément ça laisse des auréoles...
Au fait, c'est pas une crêpe qu'elle a sur la tête ?

pierre braillon a dit…

Moi c'est l'association violet/gris de l'avant dernière case, que j'aime bien.